Logo infobelge
Newsletter

 

Belgique

Quand les "experts" de la Loi Climat sont des militants écologistes

Les principaux partis politiques francophones se sont empressés récemment d’approuver la Loi Climat déposée par Ecolo. Sans en analyser le contenu et surtout sans s’interroger sur le « sexe politique » des experts universitaires qui en sont à l’origine. Or 100% d’entre eux sont des militants écologistes parfois même proches ou des élus du parti ECOLO-GROEN.

Il y a autour de cette Loi Climat un débat en Flandre. Aucun, côté francophone. L’Open-VLD la trouve trop bureaucratique et la N-VA ne croit pas au calendrier proposé pour le tout renouvelable. Les universitaires chiffrent en effet à « au moins 95 % la réduction des émissions d'ici 2050 par rapport au niveau de 1990 ». Un Comité permanent indépendant d’experts fournira des recommandations en vue d’un plan Climat. Celui-ci soumet la totalité des autres politiques (fiscale, logement, éducation, mobilité) à la loi Climat avec la bénédiction de la ministre sortante de l’Energie et du Climat, Marie-Christine Maerghem (MR).

Dans Trends-Tendance, Thierry Afschrift rappelle qu’il faut se méfier des experts.  « Novethic, filiale de la Caisse des dépôts française, annonce sur son site, sur la base d'un avis de consultants "indépendants", que pour réduire les émissions de seulement 63 % d'ici 2030, il faudrait interdire la vente de véhicules neufs aux particuliers dès maintenant, interdire toutes les voitures thermiques en centre urbain dès 2024, obliger tout le monde à deux jours de télétravail par semaine, interdire le chauffage au mazout en 2026, interdire toute construction neuve de plus de 30 m2 par habitant, instaurer un "couvre-feu thermique" entre 22 h et 6 h pour atteindre une température moyenne de 17 ° dans les logements, réduire de deux tiers la consommation de viande, réduire de deux tiers les flux vidéo.»

Mais intéressez-nous maintenant au « sexe politique » des experts à l’origine de la Loi Climat (https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/3804/files/2019/02/Proposition-de-loi-sp%C3%A9ciale-FR-1.pdf.


-Pr Delphine Misonne (USL - B). Son CV atteste d’un ardent militantisme écologiste (http://www.usaintlouis.be/data1/CV/100235.pdf).

-Pr Luc Lavrysen (UGent). Pour une révolution écologiste en droit.

-Pr Mathias El Berhoumi (USL - B), élu ECOLO à Ixelles.

-Pr Charles-Hubert Born (UCL). Préside également le Centre de recherche sur la biodiversité (BDIV) de l’Institut Earth and Life à l'UCLouvain et participe à la Plateforme Louvain sur la transitionécologique et sociale (LPT).

-Dr Carole M. Billiet (UGent). Désignée par l'ONU comme membre de la Commission contre les crimes environnementaux, militante écologiste de longue date.

-Pr Jan Theunis (UHasselt). Partisan d’une "économie circulaire”.

-Dries Van Eeckhoutte (USL - B). Partisan d’une "global environmental governance”.

-Dr.  Hendrik Schoukens (UGent). Membre et candidat de GROEN.

-Sophie Seys (USL - B). Conseiller (advisor) d’ECOLO.

-Louis Triaille (USL - B). Assistante de Mathias El Berhoumi (voir ci-dessus).

-Célia  Nennen (USL - B). Militante écologiste.
image Rédaction InfoBelge

RÉDACTION INFOBELGE
InfoBelge.com